Conservation

Le travail des gardes parc en faveur de la conservation de la biodiversité

L’exploitation sélective des espèces de bois à haute valeur commerciale, la pêche et la chasse excessive font disparaître des espèces précieuses des rivières, des lacs et des forêts. Pour empêcher cela, Biodiversité Amazonienne a mis en place une équipe locale dédiée à la sauvegarde des 40 000 hectares de la concession.

Quatre gardes forestiers surveillent et contrôlent la zone et son périmètre à pieds et/ou par les rivières et assurent une veille permanente afin d’éviter toute déforestation, pêche et chasse illégales.

L’installation de guérites placées à des endroits stratégiques permet de contrôler et de surveiller les forêts et les lacs et rivières, en dissuadant les populations de faire un usage irrationnel de la forêt.

Une des guérites de contrôle

Les gardes forestiers de la concession réparent un moteur de bateau

Grâce à nos actions pour la préservation de la biodiversité, nous observons une amélioration de la qualité des eaux des lacs et des rivières, un enrichissement de la faune et de la flore et le rétablissement des espèces menacées. Parmi elles, le dauphin rose (Inia geoffrensis), la loutre géante (Pteronura brasiliensis), le caïman noir (Melanosuchus niger) et des variétés de singes parmi d’autres espèces endémiques ou en voie de disparition.