Recherche scientifique

De par sa grande diversité, la concession de conservation Yanayacu-Maquia est le lieu idéal pour effectuer des recherches d’intérêt scientifique, et ce dans un objectif de conservation de la biodiversité mais aussi de la qualité de vie des populations qui vivent dans ou autour de la concession.

Depuis 2006, des expéditions scientifiques ont été réalisées, démontrant l’importance et la richesse exceptionnelle de la concession :

2006 : Université d’Iquitos (Pérou)

Travail de reconnaissance concernant la faune de la rivière Yanayacu-Maquia. Repérage d’espèces comme le dauphin rose (Inia geoffrensis), la loutre géante (Pterona brasiliensis), le caïman noir (Melanosuchus niger), la tortue mata-mata (Chelus fimbriatus), etc.

2007 : Université Paul Sabatier de Toulouse (France)

Identification de 7 types de forêts sur les 9 recensées au total par l’Institut de Recherche de l’Amazonie Péruvienne (IIAP) d’Iquitos pour tout le Nord de l’Amazonie péruvienne. De nombreux types de corps d’eau sont aussi identifiés (rivière d’eau blanche, rivière d’eau noire, lacs de dimensions et physionomies variées…).

2008 : Université de Turku (Finlande)

Étude sur la fixation du carbone dans les forêts inondées et les forêts marécageuses à palmier par Outi Lahteenoja, étudiante en doctorat. Les observations de terrain et les premières analyses dans la concession Yanayacu Maquia indiquent des résultats remarquables et inédits sur les estimations de stockage de carbone par ces formations.

2016 : Université d’Arizona (Etats-Unis), sous la direction du Professeur Outi Lahteenoja

Les résultats des études réalisées par Outi Lahteennoja sur la tourbière démontrent que la concession Yanayacu-Maquia contribue à la fixation et la réduction du taux de CO2 atmosphérique qui impacte les changements climatiques globaux actuels.