Janvier 2021

En ce début d’année les équipes de gardes parcs renforcent les outils de vigilance et mettent en place des barrières flottantes aux entrées de la réserve, la plus convoitée est sans aucun doute située dans le secteur Romayna.

Le Romayna est un lieu de reproduction d’arahuana paiche, un poisson endémique dont la taille et le prix attirent de nombreux pêcheurs dans cette zone isolée particulièrement bien préservée. Les poissons y grandissent allègrement el paiche atteigne parfois plus d’1m50. Dans cette zone subsistent encore des arbres souvent centenaires d’espèces qui n’existent malheureusement plus en dehors de la réserve. Le shihuahuaco et l’acajou sont les premières victimes de cette taille intensive et non contrôlée.

Cette année la pression sur la zone est plus forte que jamais, la situation économique du pays est affaiblie par la crise sanitaire en cours et de nombreux habitants de la région cherchent des moyens de subsistances. A ce jour plusieurs expéditions de garde parc ont déjà eu lieu pour déloger les infracteurs, toutes avec succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *